Les Merveilleuses…

Margherita Trefoloni

MargheElle dirige A tout bout de chant depuis septembre 2011…
Elle nous fait chanter toutes et toutes ensemble sans jamais se départir de ni de son humour, ni de sa  fermeté douce. Elle nous fait découvrir le répertoire du Salento, nous lui demandons en plus de s’initier à l’occitan !

Née à Sienne (Italie) en 1980, Margherita Trefoloni est chanteuse, comédienne et traductrice, car la voix et ses problématiques sont au cœur de son parcours : chant, rythme, oralité et traduction.

De 1995 à 2000 elle fait partie, en tant que comédienne, de la compagnie franco-italienne Corps rompu dirigée par Maria Claudia Massari.

Par la suite elle s’initie au chant populaire italien avec des musiciens et chanteurs des Pouilles et décide d’approfondir ce répertoire et ses techniques à son arrivé à Paris, en 2006 où elle habite et travaille depuis. Elle fait partie des groupes polyphoniques Atelier Nonna Sima, dirigé par Silvia Malagugini et Chants de rage et de révolte, fondé et dirigé par Anna Andreotti avec laquelle elle travaille également en tant que chanteuse et comédienne sur le projet en cours Sur les traces de l’immigration italienne.

Elle travaille également sous la direction de compositeurs contemporains comme Franck Krawczyk (Miroir noir, Bologne, Museo per la memoria di Ustica) et Karl Naëgelen (festival Umlaut, Paris ; Théâtre Kantor, Lyon), ainsi que du metteur en scène Julien Gaillard (Mallarmé, éclats, Naxos Bobine, Paris, Atelier K., Théâtre aux mains nues, Paris).

Magdalena Ivanissevitch

MagdaMagda a dirigé A tout bout de chant depuis sa création, en 1995, jusqu’au printemps 2011.

Ensemble, nous avons fait un bon bout de chemin ! Elle a nous a accompagnées dans notre découverte du répertoire italien et a partagé notre enthousiasme. Elle a permis la transformation du groupe de néophytes en l’ensemble vocal amateur qu’il est aujourd’hui, sans cesser de concilier exigence artistique et écoute bienveillante. C’est avec elle que nous avons travaillé au long cours notre son collectif et elle qui a écrit pour nous les arrangements des chants  transmis par les uns et les autres (voir ici).
Elle nous a aussi accompagnées, au sens propre cette fois, dans nos concerts plus lointains : en Auvergne, au Périgord, à Amsterdam et, last but not least, chez elle en Argentine ! Voyage un peu fou et magique, découverte en musique et au pas de course d’un pays immense et plein d’énergie, dont nous gardons un kaléidoscope d’images vives quoiqu’encore un peu irréelles et le souvenir de fortes et belles rencontres.
Jamais nous ne pourrons oublier Mataderos !
Mais… était-ce vraiment nous qui chantions là-bas ?

D’origine Argentine, Magdalena Ivanissevich a suivi des études musicales classiques (chant et guitare). La découverte des chants traditionnels du nord de l’Argentine et des chants indiens l’ont orientée vers l’anthropologie de la voix.
A son arrivée en France, elle se consacre principalement à la musique ancienne (chant et luth).  Avec A tout bout de chant elle a privilégié un travail polyphonique basé sur une approche corporelle, qui s’est inscrit naturellement dans son parcours.

Lisa Burg

LISA 1Lisa nous a fait connaître le répertoire de chants italiens issus de la tradition orale pour lequel nous nous sommes passionnées et nous l’a transmis lors de stages réguliers. C’est à elle encore que nous devons nos chants albanais et corses.

Depuis 2011, elle a accepté de nous accompagner de plus près : d’abord, au printemps de cette même année, en assurant temporairement nos répétitions hebdomadaires ; ensuite, en nous faisant travailler un dimanche par mois certains chants du domaine balkanique, corse ou albanais.

Mais, au-delà du répertoire, Lisa c’est surtout une formidable source d’énergie et le miroir amical et pourtant vigilant de nos défauts et nos progrès, de nos progrès et nos défauts…

 

Laisser un commentaire